Portraits

ROMAN GOENARJO

Avant de venir en France, Roman GOENARJO, doctorant en STAPS-ED Bio- Santé, était enseignant à Universitas Indonesia. Il a bénéficié d’une bourse du gouvernement Indonésien qui encourage ses professeurs à effectuer des doctorats à l’étranger. 

En 2015, suite à la visite du professeur Gérard Mauco de l’Université de Poitiers à Universitas Indonesia, Roman a pu envisager son premier séjour en France et en Europe. A ce moment, il a pris contact avec son actuel directeur de thèse, Laurent Bosquet, et a ainsi eu l’opportunité de séjourner deux semaines à Poitiers.

Aujourd’hui, il a déjà passé deux semestres de travail au sein du laboratoire MOVE (Mobilité Vieillissement et Exercice). Sa thèse intitulée : « Interaction entre régulation de la pression artérielle, oxygénation cérébrale et performances cognitives lors de deux doubles tâches » a pour objectif d’étudier cette relation entre les jeunes adultes et les personnes âgées.

Roman et son équipe font partie des chercheurs qui redoublent d’efforts pour obtenir des résultats porteurs d’espoir pour les patients et leurs familles. Actuellement, le nombre de personnes atteintes de démence augmente de façon impressionnante. Chaque année, dans le monde entier, il y a environ 9,9 millions de nouveaux cas.

D’ailleurs, il est l’actuel président de l’association des Étudiants Indonésiens de Poitiers. Crée en 2012, Perhimpunan Pelajar Indonesia Poitiers (PPI Poitiers)est une association nationale composée de 18 antennes locales dans toute la France. Cette association a comme but de soutenir les étudiants dans leur vie quotidienne et académique. Parmi ses activités, nous pouvons citer : des rencontres régulières, l’apprentissage du français, de l’indonésien et de l’anglais et la participation à des expositions culturelles pour mettre en valeur la culture indonésienne.

La motivation principale de Roman est de retourner en Indonésie et de partager avec ses collègues tout ce qu’il a appris ici. Il est ainsi parti si loin avec sa famille, pour suivre ses études et pouvoir continuer son travail d’enseignant- chercheur à l’université d’Indonésie. Et dans un futur proche, il souhaite aider son pays à se développer parce qu’il ne faut pas oublier ceux qu’on aime.

En 2018, Roman a participé à la 3ème édition indonésienne de Ma Thèse en 180 secondes.


Share:

PARTNER