Portraits

HADYAN FIBRIANTO SOEKARNO


Né à Yogyakarta en 1973, il a rejoint le service de la coopération scientifique et technologique à l’IFI/ Ambassade de France en Indonésie en 2015.

 

Ingénieur diplômé en génie mécanique en 1997, et docteur en automatique et productique (commande des procédés) en 2001 - en France dans les deux cas -  il a des années d’expérience en gestion de projets, aussi bien de recherche et d’industrie, en Europe et en Asie du Sud-Est.

 

· Comment as-tu été amené à coopérer en recherche avec la France ou l’Indonésie ?

La science a toujours été ma passion depuis toujours, la recherche est donc pour moi un moyen pour comprendre la science et surtout ses applications. J’aime aussi être utile aux autres. Et pourquoi la France, eh bien car la France est mon pays adoptif où j’ai effectué mes études supérieures et donc acquis beaucoup de mes connaissances scientifiques.

 

· Pourquoi as-tu choisi cette expérience, qu’en attendais-tu?

Actuellement je ne fais pas vraiment de la recherche scientifique, mais ma fonction actuelle me permet d’enrichir mon carnet de contacts, surtout des chercheurs. En outre, cette expérience me permet d’avoir des nouvelles connaissances scientifiques. Moi qui suis de nature curieuse, j’adore ça.

 

· À ce jour, quel bilan tires-tu de cette expérience?

Très positif, non seulement j’ai gagné des collègues, mais aussi des amis.

 

· Comment te positionnes-tu professionnellement et en quoi cette expérience de coopération influe sur ta vie professionnelle? Sur ta vie personnelle ?

Mon expérience actuelle me permettra de m’évoluer dans ma carrière professionnelle notamment dans la gestion de la coopération. Je suis assez épanoui personnellement.

 

· Comment penses-tu que cette expérience influencera ton parcours futur?

J’aimerai toujours pouvoir contribuer dans le progrès du monde par la science, que ce soit par la recherche, la coopération des organisations ou autre. Avec cette expérience, j’ai développé mon réseau professionnel.

 

· Qu’aimerais-tu dire à tes lecteurs (chercheurs, étudiants, décideurs) concernant ton expérience de la coopération?

Aujourd’hui on ne peut plus progresser seul dans son coin. On n’a qu’un monde, et pour assurer sa durabilité, on n’a pas d’autre choix que de travailler ensemble, la main dans la main. C’est une question de bon sens.



Share:

PARTNER